Art digital vs Art traditionnel

art_art

Voilà un débat qui nous concerne tous étant amateurs d’art digital. Alors que l’art existe depuis aussi longtemps que l’Homme, il n’a cessé d’évoluer et de changer de forme depuis les peintures préhistoriques jusqu’aux toutes dernières techniques. Aujourd’hui, l’art digital prend une ampleur démente grâce à Internet mais est-il reconnu comme de l’art à part entière et à juste titre ?

En voilà une question intéressante ! En effet, l’art digital se démocratise très vite : collectifs d’artistes digitaux, des milliers d’adeptes de Photoshop et de tous les styles : réalisme, surréalisme, abstrait, cubisme, typographie, etc… Les styles sont variés et les techniques aussi ! 2D à partir de photo, de digital painting, 3D, motion, etc…


L’art digital ou art numérique

Un peu de culture pour commencer !

Cet art tire ses origines du début des années 1980 (et oui, ça date !) et on est loin des magnifiques digital paintings que l’on trouve sur ce blog. Tiré de l’ami Wikipédia :

« Portée par la puissance de calcul de l’ordinateur et le développement d’interfaces électroniques autorisant une interactivité créative entre le sujet humain et l’intelligence logicielle, la création numérique s’est considérablement développée en déclinant des catégories artistiques déjà bien identifiées. En effet, des sous-catégories spécifiques telles que la « réalité virtuelle », ou la « réalité augmentée », « l’Art génératif », ou encore « l’Art interactif » viennent compléter les désignations techniques du Net-art, de la photographie digitale ou de l’art robotique. Soulignant la nécessité de construire un dialogue entre les médias traditionnels (peinture, sculpture, dessin) et les nouveaux médias, qui se sont tournés le dos abusivement. »

Début de l'art numérique

Plus d’infos ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Art_num%C3%A9rique


De nos jours cela a pas mal évolué et je pense que vous n’avez pas forcément besoin d’exemples pour comprendre de quoi il s’agit (si c’est le cas > rubrique Présentation du blog).

Art digital


Pourquoi l’art digital s’est si vite démocratisé ?

Je crois que la réponse est facile à trouver. Tout d’abord le support : le micro-ordinateur dans la plupart des cas, soit le PC que tout le monde a dans son salon / sa chambre / ses chiottes (?!) /etc… Ensuite la technique : les méthodes sont variées mais reposent toujours sur des logiciels plutôt faciles à trouver pour ne citer que Photoshop, ou les logiciels de 3D ou de vidéo. Dernier point, l’apprentissage qui est plutôt facile lui aussi. Comme pour tout, cela requiert du temps et une formation solide, et nombreux sont les tutoriels sur le net.

Pour sublimer le tout, un peu de la magie d’Internet et de cette folie du partage, de cette interaction. Faire partie d’une communauté comme Deviant Art ou un forum, voilà ce qui peut motiver nombre de personnes à pratiquer l’art digital, quel que soit sa forme.

Pour conclure, cela est dû en grande partie à sa facilité d’accès : un ordinateur, un ou deux logiciels et on peut commencer. Il n’y a pas forcément besoin de professeur comme pour tout art (bien que ce soit un plus), de bons conseils peuvent suffire. Enfin, l’esprit communautaire fort que l’on peut trouver sur Internet et le partage facile avec le monde entier rend cette forme d’art très attirante.


Facile d’accord, mais peut-on tout qualifier d’art ?

Ceci est une vaste question, entre les petites signatures de forum, les premières créations pour seulement maîtriser le logiciel, le graphisme pur et les créations inspirées, pas facile de faire le tri ! Tout n’est pas de l’art. Et si on peut considérer beaucoup comme tel, tout n’est pas bon.

Petit rappel de ce qu’est l’art d’après Wikipédia :

« L’art (du latin Ars, artis « habileté, métier, connaissance technique »[note 1]) est une activité humaine, le produit de cette activité ou l’idée que l’on s’en fait, consistant à arranger entre eux divers éléments en s’adressant délibérément aux sens, aux émotions et à l’intellect. »



Pour faire clair et simple,il s’agit d’une forme d’expression libre qui n’a pas de but particulier (comme faire vendre un produit ou indiquer une route, apprendre à maîtriser un logiciel en suivant un tutoriel, etc…). Il faut juste vouloir communiquer et toucher les gens.


Malgré une popularité grandissante, l’art digital semble toujours au second plan, loin derrière les peintures de Monet ou autres sculptures grecques ultra classiques.

Claude_Monet_-_Water_Lilies

Les nymphéas de Claude Monet


Pourquoi donc l’art digital peine-t-il à être reconnu ?

Selon moi toujours, les raisons sont multiples et toutes sont liées à l’inconscient collectif. En effet, si on entend « art », on pense en tout premier lieu à la Joconde, à Picasso, aux grands maitres des temps passés. Les connaisseurs penseront peut-être aux installations, au dadaïsme ou au cubisme mais en 2010 très peu de gens penseront à l’art digital en premier lieu.

Pourquoi ? Tout simplement car l’art digital est très jeune tandis que certaines formes d’art comme la peinture et la sculpture ont déjà quelques millénaires derrière elles. De ce fait découle notre culture, basée principalement sur l’art et tout ce qui nous a été légué depuis des générations. Demandez à vos grands-parents ce qu’ils pensent de l’art digital, juste pour voir !

Ensuite, l’art digital est un support nouveau et méconnu. Pour les gens, quelques pixels sont insignifiants face à une toile que l’on peut toucher. Là est je pense le second gros point qui pose problème. Les gens n’étant pas encore habitués à ce support et vu qu’on enseigne encore beaucoup, et souvent de façon vieux-jeu, l’art, l’art digital a du mal à s’imposer.

La distinction entre talent et support est donc trop souvent oubliée. Faire un digital painting est aussi compliquée et requiert à peu près les mêmes qualités que de réaliser une peinture traditionnel sur toile, pourtant cela semble dur à accepter. Car oui, il ne faut pas plus de talent pour dessiner sur papier que sur une tablette graphique. L’outil est juste différent mais le talent et la créativité derrière sont les mêmes.

Troisième point, l’image numérique a mauvaise réputation. Énormément employée pour la publicité, facile à utiliser comme on l’a vu, immatérielle, « on » n’aime pas encore trop ce support pour qualifier ses oeuvres d' »art ».

Il est clair qu’à l’origine de ce problème vient en premier lieu les mentalités, le choc des générations, les habitudes et notre culture très forte où l’art traditionnel représente presque tout. Support et outil sont à différencier de la volonté de communiquer, de s’exprimer et de créer ainsi que du talent. Qu’il s’agisse d’un pinceau ou d’une souris, la créativité de la personne derrière est la même.

André Wallin

Ocean view d’Andrée Wallin


Pour finir

Pour clore cet article, je tiens à préciser que je ne renie en rien l’art traditionnel et il ne faut pas le renier. Cette richesse culturelle ne doit pas se perdre mais doit apprendre à cohabiter avec les nouveaux médias et les nouvelles formes d’art numériques qui sont encore mal considérées. Je sentais venir un vieux commentaire de quelqu’un n’ayant pas compris le but de l’article, alors je prends mes devants ! 😛 Je ne prétends pas non plus qu’il ne faut pas ouvrir son esprit à toutes formes d’art et même apprendre les techniques traditionnelles (de toute façon pas le choix au collège !). Savoir dessiner est un grand plus pour le digital painting par exemple comme cela fait appel à certaines facultés identiques.


Je pense avoir fait le tour de la question. Je rappelle que je ne suis pas un fin connaisseur en art et que cet avis reste subjectif, je ne peux pas l’imposer comme vérité pour tout le monde mais je pense avoir été le plus objectif possible, donc je suis prêt à écouter vos avis sur la question !

Auteur: Gaétan Weltzer, comme toujours en fait.

Articles qui pourraient vous plaire

Commentaires (28)

  1. Je pense que tu à  très bien résumé la situation  , moi je pense que l’art digital ne sera reconnu comme « art »  au même titre que l’art traditionnel ,que quand les mentalités auront évoluée surtout.
    Et surement que certains peintres digital devront attendre leurs morts pour que leurs œuvres soit exposé dans les musées au même titre que les peintures traditionnel…

  2. Je ne suis pas un grand fan d’art traditionnel, a par quelque peintre ultra contemporain, mais l’ art digital j’adore.Si on veut que cela soit élevé au rang d’art , je pense qu’il faut passer de l’immatériel au matériel. Imprimer les créas, faire de belle expo d’art digital …
    y’a déjà des expos d’art digital?

  3. Le numérique est beaucoup plus présent que le traditionnel. Tout est numérique de nos jours, on vie tellement le nez dedans qu’on l’oublie un peu. Le cinéma fait appel aux talents reconnu d’artistes digital, la pub aussi également. La différence c’est le support. Les artistes num en vivent beaucoup mieux qu’un artiste traditionnel au XIX par exemple.
    Ensuite personnellement, je pense qu’il est beaucoup plus facile de peindre avec un soft de type PS que de peindre en tradi, c’est même carrément évident. Le CTRL +Z , les outil de sélection, la palette couleur plutôt facile pour choisir ses nuances.
    Pour finir, si tu es bon et que tu sais te vendre, tu peux vivre de ton art beaucoup plus rapidement de nos jour grâce aux réseau sociaux, aux blog etc etc

  4. belle article qui fait bien le tour de la question.
    apré comme la dit bass , un autre gros point qui peut faire que le numérique et moins reconnu et le fait que les gens pense que c’est de la « triche » qu’il est impossible de ce trompé et que tout et récupérable…
     
    mais bon tout les arts n’ont pas était reconnu a leur début , il suffit de voir les impressionnistes qui ce voyer refusé les salons a l’époque . un jour le digital aura sa place je pense mais sa prendra un peu de temps

  5. tres bel article qui pose une question qu’il faut se poser.
    Pour moi, l’art digital est tout simplement l’évolution naturelle de l’art traditionnel sur un support actuel (l’ordi que tout le monde a) et qu’ils sont tous les 2 des arts à part entière.
    Après, chacun peut avoir son avis et je ne dis pas que l’art digital vaut mieux que l’art traditionnel ou inversement.

  6. @Eleveur de Pixels : je ne suis pas un fin connaisseur mais je n’en ai pas eu vent, en général il s’agit plutôt d’artistes digitaux ou de collectifs qui décident d’exposer leurs créations (par impression ou sur écran / projection).

    @bass : Même en admettant que ce soit plus facile sur ordinateur, je ne vois pas là une raison pour le faire baisser dans l’estime. Faire un collage papier ou une peinture monochrome est sûrement plus facile et pourtant…

    @Nail : Je pense que tu as raison, le temps fera de toute manière changer les opinions. 🙂

  7. Bonjour a tous
    je vais pas faire avancer le débat
    mais Bass, Nail et toi Spartan, je pense que vous avez raison tous les 3 🙂
    Comme dit Bass dans l’esprit des gens le num c’est facile même si en cherchant un peut on voit des créas carrément splendides et sûrement pas simples à faire
    Spartan a raison sur le monochrome pour ne citer que ça
    mais pour moi Nail clôt le débat
    comme je vous avais dit je ne fais pas avancer le débat 🙂
     

  8. Loin de moi l’idée de faire baisser l’estime de l’art numérique, puisque c’est devenu très vite ma passion.
    Je dis et j’affirme qu’il est plus facile de peindre en num quand tradi, cela parait évident.
    Il y a tellement de ressource pour apprendre en autodidacte que cela devient assez simple de tirer son épingle du jeu. Suffit de taper une recherche dans Google. Tu ne sais pas comment peindre un rochet réaliste ben tu trouve des brush tout faits. Bon après il faut quand même un peu étudié tout ce qui es couleur, lumière, équilibre de ta compo, mais on trouve tout cela aussi sur le net, par exemple sur ton blog 😉
    Un artiste num pour moi et un artiste qui va travailler dans l’ombre, par exemple sur des projets cinéma, des clips vidéo, des films publicitaires. Il aura plus la reconnaissance dans ces milieux bien spécifiques.
    Avant qu’il soit reconnu par le grand public faudra certainement sauter quelques générations.

  9. Ton article est très bien construit et explique bien l’apriori que les gens ont de l’infographie.
    Cependant je pense que tu situe mal le débat. Au lieu de parler d’art « traditionnel » tu devrai plutôt parler d’art « matériel » car ça ne se résume pas aux peintures de Monet, Dali, Rubens ou même
    Michel-Ange.
    L’art moderne tout comme l’art digitale a bien du mal à être reconnu comme art à part entière car  difficilement accessible aux non initiés. (faute de recule aussi)
    Bien qu’étant infographiste et amoureux du pixel je suis beaucoup plus touché par l’art matériel car en effet l’artiste peut beaucoup plus jouer avec les matières, les différentes techniques, la taille de son œuvre, l’installation le lieux etc…
    Les émotions y sont décuplés et les œuvres plus vivante et beaucoup moins plastique que les créas photoshop ou autre. C’est une âme supplémentaire qui s’en dégage et ça aucun logiciel ne peut s’en approcher… Et c’est bien ça la grosse différence avec l’art numérique ! L’âme qui émane de l’art que tu qualifié de traditionnel est beaucoup plus puissante qu’en numérique, c’est plus humain, plus vrais, plus profond.
    Mais Après tout chacun peut avoir son avis sur la question.

  10. Super article, j’ai trouvé ca vraiment très intéressant . Je pense que l’art tradi et l’art digital sont vraiment deux choses qu’il faut considérer différentes et séparer. Certes pour moi les deux sont de l’art mais peindre de façon traditionnel et de façon digital reste quand même totalement différent. Les sensations ne sont pas les mêmes, les sens ne sont pas sollicités de la même manière. Et pour ce qui est de la notoriété de l’art digital je pense que cela viendra avec le temps comme cela c’est passé pour toutes les autres formes d’art nouvelles. Je suis aussi assez d’accord aussi avec le fait que imprimé l’art digital sur un support et l’exposé d’une manière ou d’une autres autrement que simplement sur un écran d’ordinateur aidera a augmenter sa notoriété. Voila voila en tous cas article intéressant ça fait du bien de voir que certaines personnes tentent de faire reconnaître l’art digital.
    A tte

  11. eh merde…j’ai plus rien à dire! Tu a fait une argumentation superbe…l’art digital est un art indéniable! mais je pense qu’il faudra encore qu’ils attendent encore quelques années pour qu’il se démocratise… 🙂 (merci pour l’article ^^)

  12. @RK : Tu as peut-être (voire sûrement) raison pour ce qui est de l’intitulé, à savoir art « traditionnel » ou « matériel ».

    Pour ce qui est de ton avis sur les émotions entre l’art matériel et numériques, je pense que c’est très personnel. Justement, moi je ne trouve pas que ce soit le cas. En effet il peut y avoir plus de possibilités en terme de gestion de l’espace, de différences de matières (bien que les textures puissent être aisément reproduites) et je comprends ce que tu veux dire. En revanche cela peut être vrai dans l’autre sens, la vidéo donne une toute autre dimension à l’art, à la communication, chose qui sera très dur à obtenir de façon matérielle. Certaines oeuvres numériques sont même interactives, ce qui forme un art à part (dont j’ai perdu le nom). 😛

    Comme quoi les avis divergent ! 🙂

    @hugoflash : je te l’avais promis cet article, le voilà. 😛

  13. Si la question est bien : l’art digital est-il reconnu comme de l’art à part entière ? La réponse est évidente, bien sur que oui. Il suffit d’aller dans un musée d’art contemporain pour voir que des artistes utilisent cet outils pour faire leur œuvres, surtout pour la vidéo d’ailleur ^^.
    En fait j’ai envie de dire : il n’y a qu’un Art, et des techniques.
    Par contre il y a plein de gens qui font de belles choses (les gens sur les forums, ma voisine etc..) qui ne sont pas des artistes. Et c’est le marché de l’art qui va faire la différence, pas la technique. 🙂

  14. Belle article ! tout à déjà été dit plus haut 🙂
    Perso je pratique les 2, et je suis entièrement d’accord avec le commentaire de  Waym !
    (Les sensations ne sont pas les mêmes etc…)

  15. En voilà un faux débat !
    L’informatique n’est qu’un outil parmi d’autres : il est puissant mais il reste un outil, au même titre que l’aérographe, la colle, l’appareil photo, le pinceau, les crayolas ou les Lego. Et comme tous les outils, il peut être utilisé pour faire de « l’art » (mot dangereux au passage, qui mériterait plusieurs thèses de doctorat) comme pour faire du bricolage le dimanche… Bref « l’art digital » c’est une technique, pas une fin en soi.
    Aparté : quand je lis ci-dessus des commentaires qui affirment qu’il est plus facile de peindre en CG qu’en tradi parce qu’il existe des packs de brushes Photoshop gratuits, j’hésite entre le rire et les pleurs… Utiliser des effets Photoshop n’a jamais appris à personne à dessiner, si vous pensez que Wallin et consorts ne sont pas des brutes en dessin traditionnel avant d’être des maîtres du numérique, vous vous mettez le doigt dans l’oeil !

  16. Je suis entièrement d’accord avec toi STPo, c’est ce que j’essaie d’expliquer quand je dis qu’il faut « différencier la créativité et le talent du support et de l’outil ». Après pour le « faux-débat » on peut en faire un vrai si tu veux avec la problématique suivante : « Le numérique est-il moins bien considéré que les outils matériels ? », cela revient plus ou moins au même (mais c’est plus juste, en effet).  Le problème persiste : l’art digital reste encore  déprécié. Comme tu l’as dit, il n’y a qu’à lire ce qui se dit sur le digital painting que beaucoup considèrent comme très facile par rapport à la peinture traditionnelle.

  17. Tout dépend de ce que tu entends par « considération ». Par qui ? Le problème qu’il y a dans le débat tel que tu le poses est à mon avis la confusion entre « art » et « création graphique ».
    Alors « Le numérique est-il moins bien considéré que les outils matériels ? » Un professionnel de l’édition qui bosse avec des illustrateurs va « considérer » que le numérique est une bénédiction vu le temps et l’argent qu’il économise à ne pas devoir numériser les travaux de ses prestas. Ou si tu te pointes pour un boulot de concept art dans le jeu vidéo avec tes gouaches, tu as des chances d’être considéré comme un vieil original.
    Si par « considération », tu entends « reconnaissance comme noble par les masses », Mme Michu va trouver que « la peinture, c’était quand même mieux avant », puis finir par s’y faire, comme d’habitude…

  18. Je plaçais effectivement cela pour le point de vue Mme Michu, de « l’opinion générale ». Il est clair pour le concept art que le traditionnel n’est plus pratique et pour ce qui est du professionnel de l’édition il ne s’agit plus d’art à part entière mais plus d’art appliqué avec les contraintes, les goûts du clients, etc… Ce n’est pas de l’art.

    Je tentais juste au travers de cet article de présenter brièvement l’art digital et d’expliquer mon point de vue par rapport à l’art traditionnel/matériel car au vue de commentaires sur d’anciens articles, il paraissait clair que tout le monde ne comprenait pas que la technique, l’outil et le support diffèrent de la créativité et de l’essence de l’art.

    En tout cas, nos avis se rejoignent.

  19. D’accord avec ta conclusion, mais on a toujours un problème avec le mot « art » ! (c’est pour ça que je me méfie de ce terme) De nombreux chefs d’oeuvre de la peinture classique étaient également des travaux de commandes avec « contraintes, goûts du client » (de l’époque) : est-ce qu’il viendrait à l’esprit de quelqu’un aujourd’hui de considérer que ces oeuvres ne sont pas de l’art ?
    De plus on parle ici surtout d’illustration, mais l’art digital c’est aussi les installations numériques, le net art, et une foule d’autres disciplines qui utilisent le numérique… et Chatonsky & co sont « reconnus » depuis bien longtemps par des institutions tout ce qu’il y a de plus officielles…

  20. Je ne dis pas qu’ils ne sont pas reconnus et je suis tout à fait d’accord pour le net art, etc. Il faudrait effectivement restreindre cela à ce qu’il y a de plus accessible pour tout le monde comme le digital painting par exemple.

    Le terme « art » est en effet très vague et très subjectif, je m’attendais à un commentaire comme celui-ci qui est tout à fait pertinent. 🙂

  21. Je n’ai pas lu les précédents commentaires et je ne sais pas si ce point a été soulevé, mais si tu veux mon avis, ce qu’il faut pour « populariser » l’art digital auprès des gens c’est surtout des artistes, et des artistes connus, des célébrités quoi. Au même titre que De Vinci, Picasso, Van Gogh et ses potes, il nous faut des gens qui se fassent un véritable nom. (là comme ça je pense à Orioto, Cyriak…)

  22. Bonjour ! Je suis totalement d’accord avec votre article. Néanmoins, les exemples donnés en digital n’est pas très comparatif avec la peinture traditionnelle de Monet puisque ce sont des montages. Il y aurait fallu une peinture digital comme Sakimichan ou bien encore Sandara qui fait des superbes illustrations fantasy. Bref…

    Pour ma part, l’art digital ne pourra jamais remplacer l’art traditionnel, ça c’est clair car se sont deux choses totalement différentes. Cependant, je n’ai aucun mal a reconnaitre une illustration en digital comme de l’art à part entière puisque ça demande une certaine maitrise du logiciel et de la patience. Le seul problème du digital aujourd’hui, c’est la triche car il faut savoir qu’il est assez facile de transformer une photo en une peinture en quelques cliques et ça, ce n’est pas de l’art ! Il est important de distinguer ceux qui fond de la peinture numérique et ceux qui transforme une photo en peinture… Il n’est pas évident de faire cette distinction pour ceux qui utilisent le style réaliste par rapport a un style de bd ou manga ou encore fantasy…

    Je pense que le digital pourra être reconnu comme de l’art mais seulement sur certaine condition… Il faut prouver que la personne qui utilise un logiciel, réalise son œuvre de lui même en la dessinant et en montrant les étapes de la colo painting… Et d’ailleurs vous pouvez le constater sur deviantart… En effet de plus en plus d’artistes utilisant le digital montrent les étapes de leur réalisation car ils ont consciencent de l’effet photo retouché en painting puisque photoshop offre cette possibilité.

  23. Bonjour,

    Je suis amateur mais pour moi le problème c’est de vouloir être un artiste à tout prix. Le numérique offre un traitement informatisé qui dépends plus souvent du logiciel et du support que de la volonté de l’artiste, c’est pour cette raison que je reste contrairement à l’auteur de cet article beaucoup plus mitigé sur l’Art numérique dont la copie est extrêmement aisé et ne requiert aucune maîtrise.

    En revanche, l’art digital trouve toute sa splendeur dans les animation, c’est son support de prédilection ou lors de spectacles plus complexes comme ceux qu’on vois régulièrement dans les parcs d’attraction.

    Vouloir remplacer l’art dit traditionnel par le numérique c’est exactement comme remplacer les livres par des tablettes, ceux sont deux choses très différentes même si on peux jouer sur les mots pour essayer de les rapprocher. Il y a une différence entre l’argumentaire et le résultat, de mon point de vue le numérique est fade, sans relief, texture ni odeur ce n’est qu’une illusion qui restera enfermé dans les ordinateurs à jamais…

    • Ne jamais dire jamais…

      Quelques exemples:
      – les impressions sur toile
      – les artistes qui retravaillent sur leur impression avec certains médias, comme l’impasto et la peinture à l’huile.
      – les robots qui peignent à la place de l’auteur à partir de fichier numérique

      Il est étonnant de voir le nombre grandissant d’artistes qui utilisent ces techniques. ^^
      Chacun son point de vue en effet. La peinture digitale n’en est qu’à ses prémices.
      On en reparlera dans 10 ans.

  24. Bonjour,
    Article très intéressant ! Pour ma part l’art digital et l’art traditionnel sont liés mais chacun a son histoire, son évolution… et l’un n’aura jamais un impact négatif sur l’autre, au contraire ils s’apportent mutuellement : ils sont complémentaires 😉

Laisser un commentaire

L’âme d’un artiste ? Inscris-toi sur DigitalPainting.school

Fermer