Cyclope : copier pour apprendre ?

Cyclope de Spartan

Une question assez vaste qui peut toucher une multitude de domaines, mais plus particulièrement tout ceux qui touchent à l’art : Copier pour apprendre ? Voilà une problématique que je soulève en vous présentant mon dernier digital painting qui est une reproduction.

Pour vous présenter mon dernier digital painting, une reproduction de John Kearney, j’ai pensé que soulever cette question serait une bonne chose et me permettrait de soumettre mon avis dessus et récolter ceux des autres…

Voici donc le Cyclope, reproduction d’un digital painting magnifique de John Kearney, présenté ici sur Design Spartan, et dont le lien de l’image original se trouve plus bas dans l’article.

Cyclope de Spartan

(Cliquez dessus pour voir en grand)


En effet, je vais parler brièvement de ma passionnante vie : ayant relativement peu de temps pour progresser dans tous les domaines où je le souhaiterai, rentabiliser le temps pour l’apprentissage m’est nécessaire.

C’est pourquoi pour m’améliorer en digital painting, je me suis dit que « copier » les maîtres pourrait être bénéfique et me permettrait de progresser plus vite. En effet, si je ne m’abuse, depuis déjà plusieurs siècles les peintres amateurs rejoignaient des écoles où les maîtres enseignaient leurs techniques, on était donc proche de la copie. Autre exemple, lorsqu’on dessine étant jeune, il nous vient naturellement pour certains le réflexe de recopier un dessin déjà existant. Il y a donc une tendance naturelle à la copie, cela va de soi lorsqu’on sait que l’homme se construit en « copiant » les autres.

Dans mon cas, déjà petit, je recopiais les dessins que je pouvais trouver intéressants (oui, ça on s’en fout) et c’est quelque part normal que j’ai eu l’idée de copier, de reproduire les illustrations des grands digital painters. Mais dans quelles mesures copier peut-il être bénéfique ? Cette question rejoint en partie l’article sur l’inspiration visible sur cette page.

En effet, la conclusion était qu’en reproduisant machinalement une création, on n’arrivera jamais à l’égaler, d’où la limite de la copie. Le véritable enjeu est alors de réussir à saisir l’essence de la création, c’est-à-dire de comprendre les choix de l’artiste, les techniques employées, etc… Dans le cas de ce digital painting j’ai pu aborder beaucoup de choses vu l’ampleur du challenge pour moi. En effet, le plus gros du travail était sur l’utilisation correcte des teintes et le rendu de la peau et de ses nombreuses propriétés particulières (comme la semi-transparence).


Se pose alors la question des droits : puis-je m’accaparer une œuvre en la copiant ? Je ne pense pas, la moindre des choses est de toujours citer l’originale et préciser qu’il s’agit d’une reproduction, comme je l’ai fait. Car bien entendu, je n’ai nullement le talent nécessaire pour peindre un visage avec réalisme de cette manière…


Je vous envoie le lien vers l’image originale pour que vous puissez vous rendre compte encore une fois du talent de John Kearney. Notez la perfection de la peau et les détails ahurissants. Le challenge était de taille !

Cyclope de John Kearney

Qu’en pensez-vous, copier pour apprendre est-il une bonne solution ? Cela porte-t-il ses fruits ?

Et bien entendu, n’hésitez pas à donner votre avis sur le digital painting !

Auteur: Gaétan Weltzer, comme toujours en fait.

Articles qui pourraient vous plaire

Commentaires (24)

  1. Hi Spartan. Tout d’abord bravo pour cette copie qui est pour moi plus que parfaite. 🙂 D’ailleurs je préfère ta version qui est plus net que celle de John Kearney.

    Ça fait des mois que je connais ton Blog et j’y viens régulièrement, mais je n’ai jamais eu le courage de le faire donc j’en profite maintenant et je le ferai sans doute plus souvent.

    J’aurais également une Wacom Intuos3 A5 (à Noël), ça me ferai très plaisir que tu puisses m’aider avec quelques astuces en dessin, échanger des points de vues, etc… 🙂

    Bravo, mata ne! ;p

  2. Personnellement je suis d’accord avec toi, copier un artiste permet de progresser si on ne se contente pas de bêtement de reproduire. le but de la copie est d’essayer par ses propres moyens d’arriver à un résultat proche du modèle, on a donc en tête un objectif clair qui est d’essayer de se rapprocher le plus possible de l’oeuvre de l’auteur, mais du fait que nous ne savons pas comment il y est arrivé, c’est à nous de faire nos essais, d’affiner notre technique pour y arriver. Personnellement j’ai fait cette expérience avec le wallpaper que tu as fait pour Some1, au lieu de suivre le tuto, j’ai décidé de copier ton oeuvre et d’arriver à un resultat semblable au tien, mais à ma façon; je pense que l’expérience est réussie ca m’a permi de le faire à ma façon, plutot que de suivre celle de l’auteur qui (même si ton tuto est tres bien fait ;)) ne convient pas forcément a tout le monde. Voili voilou pour les curieux je vous invite a visionner ma reproduction de l’oeuvre de Spartan à cette adresse: http://Niko0os.deviantart.com/art/Sky-fantasy-104606977
    les commantaires et les critiques sont les bienvenues 😉

  3. Je pense que c’est une bonne chose pour la progression, surtout dans le graphisme, et ça me parait même indispensable… Comme exemple, j’ai un livre de dessins sur les BD, ou on apprends la fluidité des mouvements, les courbures etc.. que fait le MAITRE qui en est l’auteur. Donc pour moi, copier un artiste permet plusieurs choses comme trouver ces propres techniques ou travailler sa créativité…

  4. Personnellement je pense que copier n’est pas vraiment une bonne solution, certes sa nous permet de mieux comprendre la technique utilisé par l’artiste sur son oeuvre. Mais sa nous rend paresseux aux niveau de la créativité. Pour progresser moi je prend la création d’un artiste que je trouve intéressant, je refait un autre dessin à mon style et j’essaie de comprendre comment il a fait en essayant sur mon propre dessin à moi. Du moins j’essaye de le faire, sa te permet de chercher de creuser d’essayer de comprendre tout en créant quelque de nouveau. 😉
    Je dis pas que c’est une mauvaise chose de reproduire son dessin, c’est ce qu’on fait tous quand on suit un tutoriel. Mais moi je fais comme sa pour justement gagner plus de temps en matière de créa…:)

  5. Déjà j’ai envie de dire que le mot copier n’est pas vraiment le terme exact, car un copier-coller on sait tous faire et cela prendre 2 secondes !
    Le mot reproduction est plus juste est là ce n’est pas chose simple de reproduire, c’est une vraie démarche a mon sens, si ton but est de progresser par ce biais libre a toi, ou cela peut être tout simplement de ce faire plaisir ou bien ce lancer un défit vais je pouvoir reproduire ce que mon œil voit ?

    On m’a fait souvent la réflexion pourquoi tu passes ton temps a copier les travaux des autres et franchement j’ai pas vraiment de réponse, j’ai juste envie de dire que j’aime ça et que c’est carrément pour moi un vrai défit et un plaisir presque jubilatoire sachant que je ne maitrise pas du tout le dessin traditionnel. Et puis franchement ce n’est pas les auteurs des tableaux originaux qui viendront se plaindre 😀

    Alors quelques soit tes motivations je pense que tu as appris pas mal en effectuant cette exercice et je suis sûr que tu as aimer faire cette repro, alors quand le plaisir et là pourquoi chercher des réponses ?

  6. Kyuzu > Content que tu aies sauté le pas, n’hésites pas à regarder le Guide du digital painting pour débuter et à poser des questions si besoin.

    niko0os et Bboy SiolA > On se rejoint je crois. 🙂

    JaguarX_Design > Je vois que tu as une autre vision qui se défend. Je pense qu’il faut en effet se méfier de la reproduction, je pense qu’il faut garder en tête les bons objectifs et toujours se lancer dans une recherche d’inspiration pour réaliser quelque chose de personnel grâce à ce qu’on a appris en reproduisant, et pas l’inverse en quelque sorte…

    bass > En effet, c’est pour moi aussi un défi la reproduction, mais en gardant bien en tête que ce n’est que pour progresser. Et pourquoi chercher des réponses ? Simplement parce qu’il y a des questions xD

  7. La copie est un exercice qui fait partie du processus d’apprentissage. On a tous appris à écrire en recopiant des lignes de lettres sur nos cahiers. Puis on a pris de l’assurance et notre style c’est affirmé: nous avons tous une écriture qui nous ai propre.

    C’est idem pour les techniques de création. Les règles de composition, l’utilisation de la couleur, la perspective … ça ne se réinvente pas, ça s’acquière par l’apprentissage en regardant comment les autres ont fait.

    Bien sure à un moment donné, il faut savoir voler de ses propres ailes et utiliser ses acquis pour créer quelque chose de nouveau. C’est l’acte créatif.

    Mais même les plus expérimentés continuent d’utiliser des références pour s’inspirer et c’est une forme de copie partielle.

    Dons oui la copie est un excellent moyen de progresser car il permet de découvrir des techniques, de comprendre des choses, de se poser des questions, de chercher comment résoudre des problèmes … Mais ce n’est qu’une étape dans le processus d’apprentissage et il ne faut pas rester prisonnier de la copie. Il faut également oser des choses, faire des expérimentations, se tromper, recommencer. Bref être persévérant et patient.

  8. Personellement, je pense que copier pour copier evidemment c’est une grosse erreur. Comme j’ai suivi un peu de loin ce travail de reproduction que tu as fais, je sais que tu en as retiré bien des choses en apprentissage (le travail sur la peau par exemple). Donc je pense que tu as fais une bonne « copie » car tu l’as fais pour comprendre et pas pour la performance de refaire. Je pense que c’est impportant de copier pour se trouver mais justement après il faut partir vers son propre univers et faire sa tambouille graphique ^^. Tu m’as très bien compris alors au boulot !! pond nous un spartan maintenant 😉 :p

  9. Solut à tous, et Salut Spartan !

    Comme Kyuzu je me lance, cela fait longtemps que je suis ton blog, et que j’aime y apprendre et découvrir des choses très interessantes. Il était donc temps de renvoyer l’ascenseur en contribuant, à ma petite échelle, à faire vivre ton blog.

    J’ai fais l’acquisition il y a peu d’une Wacom Bamboo, et découvre donc par la même occasion le digital painting, que j’aimerais maitriser parfaitement pour en faire mon métier. Pour cela, j’ai dessiné, recopié, « décalqué » parfois des photos et illustrations, afin d’apprendre par moi-même.

    Seulement, je m’étais fait la réflexion il y a peu: « Suis-je entrain de plagier l’oeuvre originale, si je recopie le dessin/la photo/l’illustration d’un autre ? » Et je ne savais que trop quoi penser.

    Mais étant données vos réactions, cela m’encourage à continuer ces « copies » (car pour l’instant, j’arrive très peu à créer par moi même, bien que possédants les idées.. ), qui je pense, sont bénéfiques.

    Je vois ca comme Pixenjoy le dit si bien, c’est comme l’écriture: on recopie pour apprendre, puis on affirme son style avec les bases que l’on a acquises avec le recopiage.

    Bref merci pour ce débat, je me sens beaucoup quelque part… 😀

  10. Salut,

    J’ai pas vraiment le temps de débattre, mais je dirais que dans la mesure ou on le présente comme tu l’as fais, ou on présente l’originale, & ou on explique nos intentions (apprentissage & uniquement apprentissage) comme tu l’as si bien fais, je n’y vois aucun inconvénient.
    En somme, tout dépend du contexte.

    Bravo pour ta reproduction, très réussie, ça envisage de très belles choses pour l’avenir 🙂

  11. Salut à tous,

    Tout d’abord félicitation pour ta reproduction très réussie.

    Après il me semble que tu n’est pas ici dans de la copie, puisque comme tu l’écrit toi-même, tu as fait un réel travail d’analyse lors de la reproduction en essayant de comprendre comment réaliser tel ou tel effet.

    Pour ma part j’ai beaucoup de mal avec les tutoriaux « étape-par-étape » ou finalement peux de choses sont expliquées, mais où l’on se contente de juste montrer

    À mon sens le fait de reproduire une œuvre, quel qu’elle soit, dans le but de l’analyser pour en retirer un savoir qu’elle ne dispense pas sans cette étape n’est en aucune façon un plagia puisqu’on ne retire aucune gloire à refaire l’œuvre, si ce n’est celui d’en avoir appris quelque chose. De plus tu fait un lien vers l’originale en stipulant de manière claire à tous que tu n’en est pas l’auteur donc pour moi aucun souci de ce côté là.

    Finalement on apprends tous les uns des autres… et reproduire ce que l’on espère arriver à faire par soi-même un jours fait, à mon sens, partie intégrante du processus créatif jusqu’au jour où  » l’élève surpassera le maître » comme dit l’expression.

    Bonne continuation en tous les cas et si en plus un jour tu nous fait un cours expliquant les techniques que tu as découvertes par cette méthode, la boucle sera bouclée.

  12. Merci explainMe et je te rejoins quant aux tutoriels. Lorsque je rédige les miens, j’essaie toujours d’expliquer plus le procédé ou l’intention derrière chaque étape plutôt que de donner des directives détaillées et raides.

    Je vois néanmoins que la plupart des avis sur la copie ou la reproduction convergent, ce qui est positif.

    Et pour ce qui est de boucler la boucle, le temps reste notre meilleur compagnon… 🙂

  13. Pingback: 10 Etapes pour améliorer vos compétences Photoshop | Quiver

  14. Pingback: 10 Etapes pour améliorer vos compétences Photoshop | Quiver

  15. Ne commençons nous pas tous par dessiner un arbre pour faire un arbre =)? apprendre ses rainures, ses couleurs, sa texture ? Copier pour copier et tirer profit n’est pas charitable, mais copier pour apprendre là … aucun doute à avoir. Cela devient même parfois une nécessité.

  16. Pingback: 10 Etapes pour améliorer vos compétences Photoshop | Graph-Info Mag'

  17. Salut,
    J’ai eu l’occasion à plusieurs reprises de tenter de faire tes tuto (sans grand succès, je suis jeune)
    Mais sur la question de copier pour apprendre; je dirai que « oui », mais seulement si cela permet un apprentissage des techniques utilisées par le maître, et non pas de reproduire bêtement sans faire l’effort de comprendre la démarche de l’artiste en question.
    Ce n’est donc que avec le temps et la maturité que la finission, le travail de la couleur, et tout ça, pourront être intégré à l’apprentissage des techniques vu lors de copie de d’autres oeuvre.
    Voilà voilà
    PS: Félicitation pour le taf exécuté sur le cyclope
    Cordialement,

  18. Pingback: Mes créations #14 : Boulot de vacances, recopiage et sculpture

  19. Ha ! Le topic date un peu mais comme je passais par la et que j’en suis un peu au même point, ben.. j’avais envie de donner mon point de vue…

    En premiers, Moi en tout cas je trouve que le rendu de la peau que tu as fait est vraiment euh… ben vraiment nickel, j’aurai pas de mots pour décrire avec précision ma pensé… on peut dire ça caresse l’œil. Et dans la peinture numérique, je trouve que l’une des difficulté avec les logiciel est de savoir utiliser sa palette chromatique sans partir tout de suite dans les teinte ultra vive (ce qui, en numérique à vite fait d’arriver)

    Après en second pour le recopiage… Ben comme ça a déjà du être dit, on recopie pour apprendre (que ce soit dessin… ou écriture)… Comme je suis aussi un peu dans la BD également, j’ai pas mal recopier des encrages de Jean Claude Gal pour apprendre par exemple. Ces dessin dans « Arn » et « La cathédral engloutie » sont d’un niveau monstrueux. C’est excellent pour améliorer sa technique puisque on (excuser moi du terme) pompe des bases « préétablie » (qui peuvent être d’un niveau assez élever) sur lesquelles on construira et développera ensuite sa propre technique. Il n’y a qu’a seulement se rappeler que toute nos convention artistique en Europe sont à peu près les même depuis l’époque d’un Léonard de Vinci pour le corps humain, d’un Michelle Ange pour le clair obscur ou encore d’un Pierro della Francesca pour la perspective. Mais après, en faisant moi même une planche, la technique est bien la, mais l’effort le plus important à faire quand on évolue dans le vide (sans image référence) c’est la part mental. Réfléchir à ce qu’on fait et comment on le fait. . Mais sans la technique, cette réflexion n’aurai aucune base pour se développer. Donc recopier, tant que c’est « pédagogique » et réfléchit, je trouve que c’est bien. Je pense que tous ceux qui « font » sont passé par la, et beaucoup d’artiste digitaux se servent de photo pour élaborer leur image aussi, il faut bien le dire. D’ailleurs comme je ne me suis qu’assez récemment mis au digital, je suis en train de reprendre un Marek Okon (qui lui, est pour le coup un monstrosaure du stylet numérique !)… Et ça m’apprend énormément. Donc voila Dsl, j’ai fait un peu long ^^ !

    Allez, bonne continuation @ Spartan !

  20. Pingback: Guide du Digital Painting #7 : Couleurs… | Design Spartan : Art digital, digital painting, webdesign, illustration et inspiration…

  21. Je pense aussi qu’il est nécessaire de copier pour apprendre.

    On s’en rend toujours compte quand on copie quelque chose en particulier afin d’apprendre: on a des déclics qui se font, et ces déclics, on les mémorise sur une longue durée.

Laisser un commentaire

L’âme d’un artiste ? Inscris-toi sur DigitalPainting.school

Fermer