MàJ 2 : Quelles sont les frontières de l’inspiration ?

Inspiration, quelles frontières ?

Derrière ce titre qui sonne à la fois comme un titre de film de science-fiction et comme une question existencielle se cache un problème qui vient normalement titiller chaque créatif.

Dans cet article on ne peut plus intéressant et inattendu, je vais exposer mes interrogations et questions quant à l’imagination, à l’originalité et à l’inspiration car cela peut devenir très problématique.

Tout d’abord, petite introduction : lorsque nous « créons », donc que nous faisons appel à ce que j’appelle un processus créatif comme dessiner, peindre, créer un objet, une composition musicale, etc… nous n’inventons en réalité rien. Nous ne faisons que reprendre des éléments, consciemment ou non, de choses que nous avons déja perçus. Par exemple, si je peins un pied de biche à 3 yeux, cela est original mais je n’ai rien inventé puisque le pied de biche existe bel et bien et que les yeux sont assez communs dans notre monde. Autre exemple (je ne sais pas s’il sera plus valable que le premier :p), si quelqu’un crée des formes qui semblent totalement inédites, que ce soit pour créer un fauteuil, ou comme l’a fait Picasso sur ses toiles abstraites, en réalité son esprit a juste su transformer ce qu’il a pu voir dans la nature, dans la création de quelqu’un d’autre, etc…


Bon, c’est pour résumer grosso modo, tout le monde se doute que ce n’est sûrement pas si simple. Là où je veux en venir est donc que nous sommes tous inévitablement victimes de cette « limite » qui touche l’homme.

Voila donc pourquoi nimporte quel créatif, qu’il soit auteur-compositeur, infographiste, potier, etc… réutilise des choses qu’il a déja perçues et les transforme, change leur application et ajoute une touche personnelle. De ce fait, dans quelle mesure peut-on s’inspirer de ce qu’on voit ? Par exemple le graphiste qui va regarder les créations des autres en vogue ou encore l’artiste admirant les toiles de la Renaissance pour s’en inspirer sont-ils en tord ?


Inévitablement, nous nous inspirons de ce qui nous entoure, mais quelquefois, l’inspiration va trop loin et on risque de tomber dans le détournement, la copie, le plagiat. Quelquefois c’est malheureusement volontaire et il se mêle alors à cette histoire la notion de morale et de respect. Dernier fait en date, celui de Shkumbin Ferizi, rappelez vous, celui qui prétend être l’auteur de cette vidéo postée sur Design Spartan il y a quelques semaines :

En réalité, Shkumbin Ferizi a bêtement copié d’une manière flagrante des séquences de Pierre Michel, Matthieu Gérard et Sylvain Grain (peut-être plus, je ne sais pas…).



On ne peut clairement plus parlé d’inspiration tellement c’est grossier mais néanmoins comment déterminer les limites entre copie et inspiration ?

Ce problème vient à poser des questions qu’un infographiste, entre autres, peut être amener à se poser, comme par exemple dans le cas où je reproduis le portrait d’une célébrité d’après une photo, puis je dire que j’en suis pleinement l’auteur ?


Sans atteindre le plagia totalement vulgaire, la « copie volontaire » dans le cas par exemple d’une publicité est toujours assez laide car cela montre un certain manque de morale en plus d’un manque d’imagination et d’inventivité. Je vous renvoie vers le blog Joelapompe pour bien cerner ce dont je parle.

Inspiration, quelles frontières ?


De plus en plus de gens autour de moi crient que le monde graphique semble manquer de plus en plus d’originalité et je suis un de ceux-là. Par exemple, dès qu’Apple fait un lifting de son site, des centaines d’autres pompent son style et il en est de même pour certain effet originaux qui sont tout de suite reproduits, transformé en tutoriels et encore reproduits, sans la moindre recherche. C’est une des raisons pour laquelle j’estime que mes tutos ne sont que des « outils » pour progresser, apprendre des techniques et ensuite le faire « à sa sauce ». En revanche, il ne faut pas être aussi catégorique car tout le monde n’est pas comme ça et beaucoup se détachent du peloton et développent leur propre style, leur technique et tout simplement puisent eux-même leurs idées. Pour bien refléter cette idée, je ferai probablement prochainement un article sur le street marketing qui ne cesse de m’étonner par sa fraîcheur.


L’inspiration et l’imagination sont donc très intimement liés et même indissociable et il faut faire avec, les utiliser au mieux pour justement éviter de tomber dans « l’inspiration trop forte ». Pour cela, il faut être le plus créatif possible. Mais encore une fois, qu’est-ce-que cela signifie être créatif ? Reproduire un concept de la façon la plus éloignée possible de ce qu’on a vu à la base ? Pas si facile que ça au final !

Pour cela, chacun a ses trucs, moi je préfère me mettre de la musique et être en bonne condition mentale pour réfléchir (alors laquelle est-ce je ne sais pas… :P). Si vous avez vous aussi des « astuces », des habitudes ou des rituels, balancez les !


Enfin, pourquoi certaines personnes sont plus créatives que d’autres? D’où vient l’esprit artistique plus ou moins développé ?

(Il me semble que cela est lié au développement de l’hémisphère droit du cerveau, mais pourqui est-il dans ce cas plus développé ? Il aurait plus été stimulé ? Y-a-til une part de génétique aussi ? D’autres causes comme l’humeur du moment ?)

Autant de questions que l’on peut se poser (si quelqu’un est psychologue/sociologue/philosophe et qu’il a une réponse, qu’il n’hésite pas :P).

Au final, cet article aura dégagé plus de questions qu’il n’aura apporté de réponses alors n’hésitez pas à donner vos avis sur la question, des conseils, des liens, vos trucs pour booster votre créativité, etc…et même à me corriger si j’ai dis une erreur. Et merci d’avoir lu ce pavé jusqu’au bout 😉


MAJ : Il semble que développer son style soit toujours mis au premier plan. Avoir son style, c’est vrai que c’est se détacher des autres, mais en revanche on est rapidement copié si le style qu’on a adopté et façonné a du succès (il suffit de voir Aeiko). En même temps, le processus de « stylisation » part aussi de la copie comme l’ont dit takk et lazy en commentaires donc là aussi il faut savoir copier et s’inspirer des artistes qu’on affectionne pour progresser mais après il faut savoir s’en détacher et développer un style personnel.

Mais qui dit un style personnel dit « personnalité« , donc un style très prononcé est-il une marque d’une forte personnalité ? Autre fait allant dans ce sens, beaucoup d’artistes comme takk ou moi, si ce ne sont tous, aiment personnaliser leur lieu de travail, se créer une bulle. De cette manière, on est plus dans son monde et c’est aussi je pense une manière de marquer sa personnalité et ses goûts, ce qui peut augmenter l’inspiration.

On se rapproche peut-être de la solution du problème, les frontières de l’inspiration ne sont-elles pas tout simplement en relation avec la personnalité de l’artiste ? Est-il possible qu’un artiste ayant une forte personnalité soit plus créative ? Cela pourrait-il l’aider à se détacher des autres sources d’inspiration là où d’autres plus faibles ne seraient pas capables de se détacher du style original ?


MAJ 2 : Il semble donc que les frontières de l’inspiration peuvent etre en quelque sorte repoussées par une certaine sincérité avec soi-même. Plus on fait quelque chose de personnel, moins on s’inspirerait de ce que font les autres et au contraire et plus il faut « plaire » comme pour satisfaire un client, plus on a tendance à aller voir les choses en vogue.

Ca semble être dans la logique des choses et cela peut paraître être une logique finalement décevante mais encourageante : car si on suit ce raisonnement, seuls les grands artistes renommés peuvent être « eux-même » et rester sincère dans leurs créations et leur style. Tandis que les autres seraient voués à suivre plus ou moins. Mais c’est encourageant dans la mesure où il faut donc le plus possible essayer d’avoir son propre style pour justement se détacher des autres, et peut-être conquérir un nouveau public. Bien paradoxal…

Fizzy et Bass > Je doute que les personnes les plus créatives soient juste les plus cultivées, bien que ce soit aussi lié. En effet, j’en profite pour laisser mon avis par rapport à ce qu’a aussi dit Bass en commentaire. « Ce sont des questions inutiles, il vaut mieux travailler dur car la créativité se mérite ».

Sur ces deux avis, j’en profite pour exposer ma version : comme je l’ai mis plus haut, et c’est un fait, nous avons tous des limites. Nous avons des limites en sport, des limites intellectuelles et des limites à notre imagination mais chacun a ses propres limites et nous sommes tous inégaux.


Fizzy, pourquoi une personne plus cultivée serait elle plus créative ? Je connais des personnes étant des musées sur pattes et qui ne sauraient pas dessiner un arbre mieux qu’un enfant de 6 ans. Il est clair qu’il y a des personnes qui très vite développent un talent artistique, une certaine ouverture d’esprit à la créativité. Certaines personnes peuvent être qualifiées de génie tandis que d’autres ont besoin de plus travailler (et cela vaut dans tous les domaines). Donc à la base plus ce potentiel est grand, plus on va rapidement et facilement devenir très doué mais c’est comme tout, il faut le développer et chacun le fait à son rythme et avec son potentiel et ses limites.

Donc une personne ayant un grand potentiel et une grande créativité qu’il aura beaucoup développé aura des « limites » à l’inspiration beaucoup plus poussées qu’une personne lambda née sans beaucoup de talent et s’intéressant peu à toute dicipline faisant appel à l’imagination. Je le pense sincèrement et cela reste ma vision des choses dans tous les domaines, même que quelque fois le travail acharné ne suffit pas à être aussi bon que les maîtres… Mais c’est une autre histoire.


Ayant beaucoup de talent ou non, tout le monde s’inspire au moins dans sa phase d’apprentissage mais certains développent un certain style qui a beaucoup de caractère et de personnalité voire même un style qui plaît à tout le monde. Peut-on dire qu’ils s’inpirent par la suite moins des autres tandis que le reste devra toujours s’inspirer voire même copier les créations ?

Mais tout cela ne répond pas à la question : où se trouve la limite entre l’inspiration et la copie et dans quelle mesure peut-on s’inspirer ?

Auteur: Gaétan Weltzer, comme toujours en fait.

Articles qui pourraient vous plaire

Commentaires (15)

  1. He bien he bien ! Voila un article des plus interessant chez spartounet (oui appellez le spartounet il adore ^^). Je pense que par la volonté de vouloir avoir son « style » d’être reconnu par le monde du graphisme, on peut avoir tendance à aller voir ailleurs et se rapprocher fortement d’un artiste (moi ca m’est arrivé avec Iemza et Eroné qui font de magnifiques dessins qui m’ont tellement influencé que j’en ai fini par faire du plagiat au niveau du style…j’ai très vite arreté en m’en rendant compte). Bien heureusement je n’ai fais ca que personnellement donc ce n’est pas vraiment une faute mais force est de reconnaitre que c’est en voulant etre apprecié graphiquement que j’ai fais cela.

    Je pense que pour éviter le plagiat il faut savoir être sincère avec soi même et ne pas chercher une gloire. Il faut être sincere dans sa production. Si on part en se disant « tiens je vais faire un truc à la maniere de…. » c’est mort (du moins pour moi). A mon humble avis, je pense qu’il faut se dire qu’on doit être objectif par rapport à la commande ou bien par rapport à une production personnelle.

    Quand je vois le speed painting actuel ou tout ce qui se fait en vectoriel….ben finalement les mecs sont supers forts techniquement mais bon…lol quoi c’est tout le temps pareil. Et que je te fous un speed futuriste par ci et un speed heroic par la (avec une tech de fou evidemment mais bon…) et que je te fous un design qui ressemble à rien mais qui est quand meme super chiadé avec des effets de degradé dans tous les sens pour faire une lumiere superrrrr. Bon perso j’ai pas la patience et le talent de ces mecs et encore moins l’imagination je pense mais bon force est de constater que le plagiat est general mais bon…qui va s’en plaindre quand tout le monde fait ca.

    je vous conseille le portfolio du graphiste freelance Jouch (tapez jouch dans google et prenez le premier lien qui vient, j’ai la flemme de le mettre :p). Ben il est vraiment sincère dans sa maniere de travailler. Inutile de se poser la question du temps passé à bosser sur chacun de ses projets. C’est juste qu’il décrit graphiquement un sentiment et ca suffit. Lui a su etre orginal je trouve. enfin ce n’est qu’un exemple. le groupe Satine a un graphisme que je trouve magnifique et pourtant le mec qui le fait est loin d’être graphiste de formation. Il assemble les images en se foutant un peu d’un esprit de composition et au final ben la sincerité l’emporte et ca rend super bien !

    bref bref bref…etre sincere et chercher d’abord a etre content de soi dans ce que l’on fait et pas chercher à impressioner la galerie.

    Pour bosser perso heu ben j’ai beaucoup de mal à bosser si je suis pas entouré d’esprit bosseur qui motive. Donc ben quand je suis seul en general je met les commentaires de DVD de films en arriere plan pour avoir un truc qui m’occupe l’esprit et me permette de rester devant ma table de travail. je suis assez impulsif quand jbosse et les trucs lechés m’interessent pas donc j’ai fais de mon impatience une qualité (enfin j’essayerais toute ma vie j’imagine). Sinon musique plutot post rock pour pouvoir me concentrer longuement. Y a pas de remede miracle. Je sais aussi qu’un bureau bien rangé et une chambre ou un bureau personalisé par nos soins permet d’avoir sa bulle.

    Enfin voila 🙂

  2. Et oue, on vit dans un monde où tout le monde copie sur tout le monde… C’est vrai que pour apprendre il n’y a pas mieux que de reproduire certaines créations, mais une fois la technique acquise il faut se laisser porter par son imagination, et créer son propre univers…

    Il est vrai que la plupart du temps, on retrouvera une touche ou un trait d’un artiste que l’on aime, mais ce sera peut être inconscient étant donné que l’on évolue au milieu de millier d’artistes !

    Son imagination, ses techniques, ses sentiments et la sincérité (comme dit takk) sont les éléments qui feront que l’on peut alors se différencier des autres… C’est pas les œuvres les plus complexes ou celles sur lesquelles ont a passé des heures qui sont les plus belles… C’est celles que l’on a crée avec persévérance et passion qui sortiront du lot !

    Il faut s’approprier un style…

  3. haha je reagis de suite à la MAJ. Je pense que la personnalité vient de notre passé et de notre maniere qu’on a de percevoir les choses (on parlera d’affect pasque jme la pete :p). J’ai un peu reflechi à la question du plagiat et du fait que les artistes font tous la meme chose. ET finalement allumez tous MTV et regardez toute la journée. Au final il n’en ressort pas grand chose (ha si un refrain apres 1 minute de chanson a chaque fois et la sensation de deja vu d’un clip à l’autre). Bon apres je prend l’exemple de MTV pour generaliser un peu le sujet et en allant vers la musique qui est aussi une partie de l’art visuel en quelque sorte (oui je vois avec les oreilles dirait l’aveugle ^^). En fait MTV serait comme une succession d’artiste talentueux qui te sortent tous les meme trucs. Et finalement pourquoi? L’image, le succes, la volonté d’assurer (j’essaye d’imaginer un peu). J’irais pas jusqu’a dire que les clips dont on nous abreuvent et les gens qui s’y succedent ont un charisme de table basse (meme si je le pense quand meme un tantinet) mais au milieu de ca he bien il y a des perles rares !!!! justement du à la personnalité d’un groupe ou d’un realisateur.

    Prenez les clips de Bjork (en plus de bjork) bah la vous obtenez des choses magnifiques et uniques (et sinceres ;)). Association d’idées, on pensera à Michel Gondry qui fait des choses magiques avec peu de moyen si ce n’est une bonne dose de rêve. Prenez Radiohead qui ont suivi une ligne completement personnel (et pensez à la gueule de tom York completement dans son trip), repensez aux années hippie. Bon j’irais pas jusqu’a dire que la drogue n’y est pour rien dans le devellopement de groupe qui ont fait the buzz (pink floyd, beatles, velvet underground, gong…) mais finalement il en ressort quoi de tout ce que je dis ?

    Toujours la meme chose, la sincerité et aller jusqu’au bout de son delire en l’assumant pleinement.

    La personnalité c’est vaste comme sujet, je pense qu’on l’obtient a force d’experience, de parler avec autrui, de voyager, de faire des choses qui nous liberent l’esprit et nous le consolide. Après on retrouve tout ca dans le dessin. On retrouve ca dans des toiles de van gogh par exemple. j’irais pas faire un cours d’histoire de l’art mais regardez un peu quelques manuels d’histoire de l’art. Les styles comment se sont ils developpés? pourquoi untel artiste peint de cette maniere ? Faut lire les anecdotes à propos du travail des artistes d’hier et d’aujourd’hui pour comprend la personnalité de l’oeuvre.

    « Est-il possible qu’un artiste ayant une forte personnalité soit plus créative?  »

    Ben toute personnalité est grande je pense 🙂 vu qu’on est tous différent on est tous égaux. Certains sont plus reservés certes certes. Mais nous avons tous un potentiel egal je pense (et pour dire, l’art brut c’est un peu les malades mentaux qui dessinent donc le potentiel est partout j’imagine) apres on prend des chemins différents et c’est la que ca se joue. L’artiste qui a une forte personnalité, ben pour le coup je vois dans ma tête un artiste contemporain dont la personnalité emane de son corps et qui presente une superrrrr oeuvre conceptuelle vraiment…pas terrible mais qui suscite l’admiration d’une flopée de personne. Les goûts sont dans la nature donc niveau creation on peut pondre quelque chose de minimaliste et sans concept et trouver des adorateurs de cette chose. Donc je te dirais que ben….faut faire sa production et puis se plaire a soi meme avant tout et après laisser au gens le veto sur ta creativité 🙂 (vive les forums pour cela).

    Cela pourrait-il l’aider à se détacher des autres sources d’inspiration là où d’autres plus faibles ne seraient pas capables de se détacher du style original ?

    Ben ca dépend de ton but ^^. Malheureusement j’en reviens toujours à la sincérité mais « qui veut peut » dit le vieil adage :). Tout est une question de volonté et je crois que tout le monde peut faire sa sauce :). Après tout dépend de ce que tu veux faire de ton chemin de vie pro. Vendre ou vivre de ta personnalité. Et malheureusement, en graphisme comme en musique faut aller vers la ou vont les gens…Par exemple tu cites mac et ses interfaces : a ton avis pourquoi est ce plagié 😉 evidemment pasque ca marche du tonnerre et que si ca marche pour mac ca peut marcher avec le site d’une autre boite avec des nuances ^^. En musique c’est pareil. Pourquoi la plupart des groupes et des musiques actuelles se ressemblent? Ben parce que c’est tjrs la meme structure, celle qui marche. Pour passer un morceau à la radio il faut que le refrain arrive au bout d’une minute (alors jte laisse imaginer l’avenir de Kokoon…Notre chanson illusion ne debut réelement que quand une chanson des plasticines finit….désolé je parle beaucoup de moi pour le coup mais bon c’est dans le ton).

  4. oups j’avais pas fini mwa !!!!

    Donc pour finir je dirais que l’on doit se garder une part de jardin secret ou l’on s’exprimera pour soi et on pondra vraiment des choses personnelles. Et de l’autre coté on gardera une part de gout universelle pasque notre metier de graphiste nous exige d’aller dans le sens du client et de ce que veulent voir les gens. Si on veut après ne vivre que sur sa creativité personnelle ben on se heurtera facilement à l’incompréhension des gens qui ne peuvent pas forcement comprendre pourquoi tu as fais ca plutot que ca pasqu’ils ne peuvent pas vivre dans ta tete ^^.

    Je crois que je me suis un peu emmelé les pinceaux mais en gros c’est ce que je pense.

    PS ! j’adore ce genre de débat 😀

  5. Bon je vais pas faire toute une histoire, c’est pas une forte personnalité mais tout simplement une personne qui connaît beaucoup de chose dans différents domaines puis le monde qui nous entoure, la culture et l’éducation & tous les musées 🙂

  6. Le mot copie est un peu fort, je pense qu’il est tout a fait normal de s’inspiré des autres, les grands artistes ce sont inspiré d’autres artistes, c’est dans l’ordre des choses !
    dans la plupart des interviews généralement vient la même question quels sont tes inspirations ?
    et a chaque fois la liste est longue.
    On peut en déduire que même les plus créatif s’inspire des autres !

    Moi je pense qu’il est un peu tôt pour ce poser ce genre de question alors que nous ne sommes pas encore des infographistes, je pense qu’il faut d’abord capté un maximum de technique avant de voir son style exploser !
    Sans technique pas de créativité, c’est un peu comme en musique si tu ne sais pas jouer d’un instrument ben laisse tombé pour créer tes propres riff !
    sinon que fait un musicien en herbe quand il débute, il choppe des tablatures de ses artistes préféré et il bosse dessus, il faut un début a tout !

    Perso je me pose pas toutes ces questions, j’avance et j’absobe un maximum de technique, cela implique beaucoup de travail et de rigueur et je pense que viendra le jour ou j’oublierais ma technique pour laisser place a ma créativité mais pour cela il faut surtout être très patient et ne pas ce prendre le chou avec ce genre de questions qui plus te te la pose et moins tu passe ton temps a bosser et par conséquence tu fera du sur place !

    En gros la créativité cela ce mérite et cela passe certainement par beaucoup de taff 🙂

  7. Je continu a croire qu’il faut beaucoup bosser la technique et mettre une parenthèse sur la créativité et quand par bonheur
    tu sent venir l’inspiration la technique que tu as acquise va t’aider tout naturellement et cela sans vraiment la rechercher !

    Sinon crois tu vraiment que tous les infographistes font dans le créatif ben non je ne pense pas, la plupart font que de l’exécutif !

    La question de vouloir plaire absolument, est ce vraiment le but ultime de chacun je ne pense pas, moi ce n’est pas vraiment ma démarche
    sinon j’arrêterais de faire de la reproduction d’œuvre comme Bouguereau, Caravaggio ou autre peintre mort il y a belle lurette,
    cela n’intéresse que moi finalement ^^

    concernant les limites de chacun, je pense que l’on peut les repousser, c’est juste une question de volonté et d’envie, pas de place pour les glandeurs :p
    Ce n’est pas honteux que de s’inspirer des autres moi je m’inspire surtout des techniques c’est pour ça que je mange beaucoup de tuto, le côté apprentissage ma toujours beaucoup
    plus, c’est peut être pour ça que j’ai la maitrise de 3 métiers différent et que je vais vers mon 4eme ^^
    Bon trêve de bavardage moi je vais me faire un tuto 🙂

  8.  » je pense qu’il faut d’abord capté un maximum de technique avant de voir son style exploser ! »

    parfait 🙂

    « Ce n’est pas honteux que de s’inspirer des autres moi je m’inspire surtout des techniques c’est pour ça que je mange beaucoup de tuto, le côté apprentissage ma toujours beaucoup
    plus »

    oui les tutos c’est important

    et comme tu dit on peut pas aller loin sans technique :p

  9. Bass > concernant la technique, je dirais le contraire !

    Le plus important pour moi c’est d’être créatif, communiquer des choses, faire passer un message, etc… et traditionnellement pour commencer. Moi j’ai du mal à crée quelque chose sans l’avoir commencer sur papier avant, faire pleins de croquis et le reproduire (le digitaliser) sur ordi via Illustrator, Photoshop et Cie.

    La technique c’est pas le plus important, il y a tous le temps pour apprendre, ce n’est qu’une question de temps. C’est l’inspiration qu’il faut avoir en premier.
    Un graphiste qui a beaucoup de technique et peu d’inspiration, et un autre qui connait pas grand chose en info mais qui est très créatif sera plus intéressant.

  10. Pingback: " » Guide du Digital Painting #3 : Commencer une illustration" by Design Spartan

  11. Je sens que je vais lire je ne sais combien de fois ton site!!! 0____0 c’est justement de ça que j’ai besoin, d’y voir plus clair. Je dessine depuis l’âge de 8 ans et il est clair que l’inspiration n’est pas toujours au rendez-vous -_-… en revanche il m’est arrivé de faire un dessin de tête après avoir eue une violente dispute avec quelqu’un. J’étais en larmes et j’ai simplement dessiné un oeil qui pleure, comme ça sans référence, alors que ce n’est pas dans mes habitudes de dessiner sans référence. Alors, inspiration survenue violemment? ou suis-je réellement capable de dessiner sans trop me préoccuper de référence? En tout cas j’adore tes articles, tu expliques clairement les choses, sans être compliqué dans tes phrases!^^

  12. Tout le monde peut dessiner sans référence ! Seulement je pense que cela fait appel à d’autres facultés (l’imagination) qui méritent elles aussi de l’entraînement si on n’est pas habitué. Tout se développe avec la pratique.

    Content que tu te plaises sur Design Spartan 😉

  13. Pingback: Bakuman France | Le premier site français sur le nouveau manga phénomène.

  14. Salut !

    Cet article est très intéressant, il y a beaucoup de questions mais jamais une réponse bien définie. Je ne crois pas qu’il n’y ait une seule « bonne » réponse ^^

    Pour ma part j’aimerai ajouter que notre créativité peut être liée à notre capacité à observer notre environnement et à éprouver des émotions face à lui. Par exemple : des gens peuvent passer devant une place dans une ville sans jamais remarquer qu’il y a un unique arbre au centre de cette place, alors que d’autres vont s’arrêter et observer la scène qui s’offre sous leurs yeux parce qu’ils ressentent une certaine émotion à l’observer. Et ensuite, c’est une image qui va nous inspirer.
    Ces « images » qui restent gravées en nous sont comme une boîte à inspiration. Pour moi ça peut s’appliquer à tous les sens étant tous liés aux sentiments. C’est une sorte de culture sensorielle et personnelle mais à la fois tout le monde peut en faire l’expérience.
    Les lectures des écrits de Kandinski peuvent apporter des réponses à ces questions.

  15. Pingback: Guide du Digital Painting #3 : Commencer l’illustration | Design Spartan : Art digital, digital painting, webdesign, illustration et inspiration…

Laisser un commentaire

L’âme d’un artiste ? Inscris-toi sur DigitalPainting.school

Fermer