Repensons la productivité : Partie 1/2

Repensons la productivité : Partie 2/2

Voici la deuxième partie de l’article consacré à la productivité. Dans une ère toujours plus compétitive, la productivité est devenue plus importante que jamais et le temps toujours plus précieux. Voici un article sur ma vision de la productivité et comment réussir à être plus efficace que vous soyez un créatif ou non.

Pour lire ou relire la première partie de l’article, suivez ce lien :

Repensons la productivité : Partie 1/2

 

Dans le précédent article, nous avons vu qu’il était important de dormir suffisamment, de ne rien faire quelque fois et d’éviter le multitâche ainsi que la procrastination. Voici la suite des conseils pour augmenter votre productivité :

 

1. Méditez, concentrez-vous

Lorsque vous n’avez pas l’esprit à travailler ou que quelque chose occupe constamment votre esprit, il existe des astuces pour “réinitialiser” votre cerveau, le remettre sur la bonne piste. Pour certains, la méditation est le meilleur outil qui soit mais c’est à vous de trouver ce qui marche le mieux dans votre cas.
Pour ma part, même si j’ai une liste de choses à faire qui ressemble à la tour de Pise et que je sens que je n’ai pas l’esprit à travailler, je n’ouvre pas immédiatement Photoshop. Je préfère alors me faire une petite partie de jeu vidéo en ligne pour me détendre et concentrer à nouveau mon esprit sur une activité cognitive. Une autre solution efficace est d’échauffer mon cerveau. Par exemple si je continue une illustration complexe, je vais d’abord passer 20mn sur un croquis qui n’a rien à voir, pour le plaisir et l’échauffement. Au bout de quelques minutes, mes coups de pinceau sont plus précis et je visualise mieux les volumes. Cette technique est d’ailleurs très utilisée chez les illustrateurs.

Méditation Desktopography

Trouvez l’astuce qui vous aidera à vous concentrer. Gardez en tête ces quelques points pour vous aider. Ce sera plus efficace si :

  • elle vous aide à faire une coupure avec le début de votre journée : oubliez la réunion du matin, le SMS de votre petite amie ou le projet précédent. Ici, on fait « reset ».
  • elle vous demande un effort cognitif : dit autrement, l’astuce doit « réveiller votre cerveau », le rendre actif en douceur. Si on étudie mon cas avec une partie de jeu vidéo ou un croquis de digital painting, vous noterez que ces deux activités demandent de la concentration. Évitez donc les émissions de télé-réalité. 😉
  • elle vous fait prendre plaisir ou en tout cas elle n’est pas néfaste : je reprends mon exemple, dans les deux cas c’est un effort cérébral que j’associe au plaisir et à la détente. Évitez de vous forcer, cela vous demandera le double d’énergie.

 

2. Managez votre temps

Cette idée m’a été inspiré directement par Feng Zhu, l’illustre concept artist, qui dévoilait son secret pour être productif dans l’une de ses vidéos. Rappelons son contexte : le concept art est un métier lié à de fortes contraintes de temps et de budget, malgré son statut artistique. Il faut donc être rapide, productif. Tous les outils et raccourcis sont bons à prendre.

L’un des principaux conseils de Feng Zhu, applicable par tous, est de bien se connaître et en fonction de cela, adapter son planning. Dans son cas, l’artiste explique qu’il est beaucoup plus concentré et a plus d’énergie le matin, avec un pic d’intensité qui dure environ 2 à 3h. Le reste de la journée, son niveau d’énergie diminue petit à petit, comme tout le monde.

Malin comme un singe, Feng Zhu dédie donc ses matinées aux tâches les plus difficiles qui demandent le plus d’effort et de créativité, comme les réflexions sur le design, la composition et les croquis. Le reste de sa journée est ainsi dédié est tâches plus facile comme le rendering ou les réunions.

Adaptez cette solution à vous

Pour la majorité des gens le moment le plus productif est le matin. C’est là que la jauge de concentration est au max. Mais ce n’est pas vrai pour tout le monde, certains se trouvent être plus productifs tard le soir, ou même au milieu de la nuit. Je pense notamment à certains créatifs. Certaines personnes ont même opté pour un rythme de sommeil totalement différent en découpant leurs nuits en deux. Ainsi cette « pause d’activité » au milieu de la nuit leur confèreraient une concentration et une créativité inconnue jusque là.

Trouvez votre rythme et adaptez votre planning en fonction : évitez de traiter vos emails dès le matin si c’est votre meilleure période. Gardez cette tâche pour le soir et profitez de ce moment de haute énergie pour faire ce qui demande le plus d’effort.

 

 

3. La motivation personnelle, un puissant moteur

Que vous travailliez seul ou en équipe, tout le monde cherche le secret de la productivité. Qu’est-ce qui va vous rendre vous et votre équipe encore plus performants ? Être motivé sur le long terme n’est pas chose aisée. Soyez donc sûr que le choix que vous comptez faire est associé à une motivation personnelle forte.

Prenons un exemple facile : vous avez le choix entre deux postes. Le premier offre une paie plus intéressante et de plus grandes chances d’évolution de carrière mais en revanche les produits que crée l’entreprise ne sont que moyennement motivants et le milieu est très compétitif. Le deuxième poste promet un salaire plus faible mais mise sur sa qualité de vie et l’importance donnée aux employés. Leur but est de créer des produits toujours plus innovants qui vont changer la vie des utilisateurs.

Ici, le choix est personnel : si vous rêvez de travailler sur des produits innovants et mettez l’accent sur l’ambiance de travail, vous serez probablement plus motivés en intégrant le deuxième poste.

Si vous ne partagez pas la vision de l’entreprise que vous rejoignez ou du client pour lequel vous allez travailler, vous ne serez pas autant motivé et donc moins productif.

Il faut que vous soyez en accord avec le concept et que la vision qu’offre l’entreprise/le client/le choix qui s’offre à vous vous porte vers l’avant. Si vous vous levez le matin dans la simple optique de faire vos 7 heures de travail au plus vite et de rentrer chez vous, vous n’êtes sûrement pas au maximum de vos capacités.

L’idée est ici appliquée à l’échelle d’un choix de vie personnel mais cela est également vrai dans le cadre du management. Donnez un but plus grand et plus large que simplement achever ce projet puis en enchaîner indéfiniment sur d’autres est la clé d’une motivation renforcée et donc… vous l’avez compris : d’une productivité accrue. Plus l’objectif est simple et grand, plus il a de chance d’être un moteur de motivation collectif.

 

4. Entretenez votre hygiène de vie

Le conseil le plus évident pour la fin et donc celui sur lequel je ne m’attarderais pas. Soignez votre corps et votre vie !

  • Dormez suffisamment
  • Mangez correctement : éliminez le sucre et privilégiez les Oméga-3, évitez les putes et la drogue, l’alcool et les somnifères
  • Faites de l’exercice
  • Construisez et entretenez des relations saines en dehors du travail
  • Prenez en compte les bouleversements émotionnels : ces derniers vous affectent inévitablement et votre productivité sera touchée. Prenez le temps de « digérer » ce qui vous arrive.

 

Conclusion

J’espère que cet article en deux parties – qui diffère du contenu habituel du blog – vous aidera à ouvrir les yeux sur certaines mauvaises habitudes et vous poussera à expérimenter les divers conseils. Quelque soit votre poste, vous restez un humain avec ses besoins et ses faiblesses. Gardez aussi à l’esprit que chaque personne est différente et ce qui fonctionne pour l’un peut ne pas fonctionner pour l’autre.

J’ai taché de ne pas trop rentrer dans les détails et je me suis limité aux conseils simples et compréhensifs. J’espère que vous avez pris du plaisir à le lire autant que moi à l’écrire ! Partagez en commentaire vos propres secrets pour être plus productifs !

 

Sources :

http://99u.com/articles/24525/its-time-to-rethink-productivity

http://www.smashingmagazine.com/2014/10/30/maximize-your-creative-energy/

Auteur: Gaétan Weltzer, comme toujours en fait.

Articles qui pourraient vous plaire

Commentaires (10)

  1. Pingback: Repensons la productivité : Partie 1/2 | Design Spartan : Art digital, digital painting, webdesign, illustration et inspiration…

  2. Deux superbes articles , très intéressant et qui permettent de ce réaxer pour mêler vie perso/vie pro.

    Merci de ces infos, conseil qui seront ( en tout cas pour moi) très utile, sa permet de me rendre compte que je prend pas assez de recul/temps pour moi quand c’est les moments de Rush

    Olivier

  3. Intéressant. Je te rejoins sur un point, le fait de pratiquer du sport. On néglige bien souvent cela alors que cela fait du bien au corps et à l’esprit. Par contre, je ne pensais pas que faire une partie de jeux-vidéo pouvait aider à se concentrer avant un travail ardu. J’vais faire une partie de ce pas ^^

    Plus sérieusement, très bon article, très instructif et qui devrait en aider plus d’un. Dont moi le premier.

    😉

  4. Merci pour ces quelques conseils précieux, c’est toujours intéressant d’avoir le point de vue d’autre personne sur ce sujet, chacun apporte des idées nouvelles, j’en piocherais quelques-unes dans ces deux articles.

    Devenir productif est étroitement lié avec l’expérience je trouve. Comme tu l’as dans l’un de tes articles, on apprend à se connaitre, à savoir à quelle période on est le plus productif quand s’arrêter, quand passer à autre chose, etc.
    Personnellement j’organise énormément mes journées. Le fait d’accomplir une à une les tâches à réaliser c’est gratifiant, on sent que le travail avance. Il faut cependant veiller à laisser une marge pour l’imprévu. Comme tu le soulignes, le sport est également très important, au même titre que les pauses.

    Pour ce qui est de Facebook, Twitter, etc., il existe des logiciels qui peuvent bloquer l’accès sur ces sites pour une donnée. C’est un moyen radical de s’assurer de ne pas être distrait, et parfois, ça fait du bien.

    • Merci pour ta réponse constructive Ludovic. En effet il existe des logiciels pour les gens ayant besoin d’une solution extrême ! Le sport fait vraiment du bien sur la productivité à long terme d’après moi, il ne faut pas sous-estimer ses nombreux bénéfices ! 🙂

  5. Merci pour cette deuxième partie.
    Reset son cerveau !
    Pour moi le jeux vidéos fonctionne bien… ce promené 10 min dans les rue de GTA par exemple…
    Donc je ne suis pas le seul à coupé comme cela. (ouf)
    J’ai d’ailleurs pris une console plutôt que le PC on change le confort et d’endroit.
    Après j’ai le roman, un chapitre et ça repars.
    Bon sa marche pas tout le temps non plus.

  6. Bons articles.

    malheureusement pour moi, dans mon cas, plus le temps passe, moins j’arrive à être productif. Je pense que c’est parce-que les autres étudiants de ma promo sont vraiments et/ou progressent très vites et que je n’arrive pas aussi bien qu’eux.

    Du coup je me remets en question par rapport à mon avenir dans ce milieu, car je sais que la compétition est très rude et je ne sais pas si je pourrais tenir face à des gens comme ceux de ma classe…

    Tout ça pour dire que la productivité, selon moi, dépend énormément de l’environnement externe, et pas seulement, malheureusement, de sa volonté.

Laisser un commentaire

L’âme d’un artiste ? Inscris-toi sur DigitalPainting.school

Fermer